16 Mars 2018 : « Etre journaliste politique dans un monde hyper connecté » Conférence de Philippe Morand Chef Adjoint au service politique de la chaine TF1.

Le 16 mars 2018 le Rotary Club de Gannat a eu le plaisir de recevoir Philippe Morand pour une conférence publique.

Cette dernière s’est déroulée autour de la thématique de la circulation de l’information et ses dérives depuis l’expansion des réseaux sociaux. En effet cette diffusion peut déraper, notamment avec les fake news (informations volontairement erronée) qui circulent puissamment sur les réseaux sociaux. On estime que leur vitesse de diffusion est 6 fois plus rapide que celle des informations réelles. La surprise et l’étonnement de ces dernières créés de l’émotion qui participe à la diffusion rapide de ces fausses nouvelles.

En bon journaliste Philippe Morand a tout d’abord exposé la situation, la réalité des réseaux sociaux en France avec ses chiffres : En moyenne nous passons 1h30 par jour sur les réseaux sociaux ; Youtube 22 millions d’utilisateurs ; 2.3 millions de comptes Twiter ; 80% des 18-35ans sont des utilisateurs d’Instagram ; 4 milliards de likes et 4.5 milliards de partages sur facebook par an.

La campagne Présidentielle de 2017 et l’évocation de l’explosion du paysage politique Français a servie de point de départ à la mise en relief ces chiffres, la fragilisation et surtout l’effet pervers sur le journalisme qui essaierai de démentir.

Partant de ce constat Philippe Morand esquisse les solutions et surtout sa vision et sa pratique du métier de journaliste. Produire de l’information et ne pas relayer. L’importance de vérifier la véracité des sources d’information grâce au travail des documentalistes par exemple, pour une photo ils peuvent remonter jusqu’à la date de la prise… Proposer des angles intéressants et innovants afin de se détacher de la pression de l’immédiateté des réseaux sociaux, décrypter, augmenter le contact avec les Français sur le terrain. Mettre en avant l’information positive.

Cette éthique journalistique peut être selon lui, comparée à l’artisanat du fait d’une réflexion permanente, interrogations et échanges dans les rédactions.

Cette rigueur et éthique produisent leurs effets, selon un sondage paru dans le JDD du 11 mars 2018, 92% des Français pensent que le journalisme est utile, 61% attendent que les journalistes décryptent l’information, 87% pensent qu’il y a de plus en plus de rumeurs et de fausses informations sur les réseaux sociaux, 67% pensent que c’est aux journalistes de vérifier l’information.

La conclusion de tout cela est l’importance : de garder le contre-pouvoir de la presse, de la vérification, de l’enrichissement, de la distanciation, de la hiérarchisation et du décryptage de l’information.

Photo de gauche: Philippe Morand entouré de sa maman Simone Morand Présidente élue 18-19, du Président 17-18 Alain Boutonnat et des membres du club et de l’adjoint au maire de Gannat Jean Louis Roche.

Biographie:

 

Suite à ses études à l’IPJ (l’institut pratique du journalisme), un stage d’été à l’agence La Montagne de Thiers et l’obtention de la bourse Francis Bouygues, sa carrière a débutée par un CDD d’un an à TF1, essai transformé ! Il devient correspondant à Washington. Au début des années 2000 il revient et ne le quittera pas, au journalisme politique.

Malgré ce parcours exceptionnel, Philippe Morand a su rester humble et au contact de la réalité.